Trois contes de Noël de mon enfance

Lorsque j’étais petite, ma mère nous procurait tous les ans de nouveaux livres d’histoires sur la fête de Noël. La lecture de ces contes et de ces légendes, avec tout le merveilleux qu’ils comportent, me faisait rêver. Encore aujourd’hui, ces mêmes histoires réveillent en moi cette fébrilité à l’attente du temps des Fêtes. Oui, la magie de Noël est encore bien vivante dans mon cœur d’adulte! Pour m’aider à patienter encore un peu, j’ai fait la liste des trois histoires qui me rappellent le plus les souvenirs de cette période magique de mon enfance.

 

Les contes de Noël de mon enfance

 

CASSE-NOISETTE DE ERNST THEODOR AMADEUS HOFFMANN

Qui ne connaît pas Casse-Noisette? C’est probablement le conte le plus connu à travers le monde entier, mais il est aussi mon préféré, car c’est le plus magique de tous. Pour un enfant, cette histoire contient tous les éléments qui peuvent le faire rêver : un oncle magicien, des tas de cadeaux, des jouets qui prennent vie, un monde magique de sucreries, etc. J’ai lu, vu et entendu pratiquement toutes ses adaptations. J’ai toujours été fascinée par le ballet classique et, lorsque j’ai vu le ballet Casse-Noisette pour la première fois, j’étais tout simplement aux anges. Je me souviens encore de l’émotion que cette sortie m’avait procurée : c’était le plus beau cadeau de Noël que j’avais reçu de toute ma vie! J’avais même reçu en cadeau la Barbie Casse-Noisette (Clara) et son podium qui la faisait tourner! Inutile de vous dire qu’elle était ma préférée parmi les 10 autres que j’avais en ma possession.

 

LA CHASSE-GALERIE D’HONORÉ BEAUGRAND

Cette légende du folklore québécois sens le feu de bois, le froid de l’hiver sur les joues et entraîne quiconque la lit ou l’écoute dans une veillée du jour de l’an endiablée! Quoi de mieux pour nous mettre dans l’ambiance du temps des Fêtes? En fait, il ne manque plus que l’interprétation de Martin de la chasse-galerie par la Bottine souriante pour faire lever « le party ». D’ailleurs, un de mes meilleurs souvenirs en rapport avec cette légende, c’est lorsque j’ai vu le spectacle Décembre de Québecissime. J’avais adoré la partie du spectacle qui lui était consacrée! Chemises carreautées, chapeaux de poils, ceintures fléchées, musique et danses traditionnelles : tout était présent pour raviver notre mémoire collective des fêtes d’antan.

 

UN CHANT DE NOËL DE CHARLES DICKENS

La première fois que j’ai lu ce conte de Charles Dickens, je n’ai rien compris du tout! J’avais alors 9 ou 10 ans et le style d’écriture très différent d’aujourd’hui m’avait donné du fil à retordre. Or, je connaissais déjà l’histoire par cœur grâce aux nombreuses adaptations télévisuelles et cinématographiques de ce conte. Au lieu de me décourager,  je passais les images du film Mickey’s Christmas Carol en boucle dans ma tête et j’ai réussi à le lire en entier! Je crois que mon intérêt pour la littérature classique s’est réveillé à la suite de cette lecture difficile, mais ô combien belle et gratifiante!

 

Et vous, quelles sont vos histoires de Noël favorites et à quels souvenirs s’accrochent-elles?



Laisser un commentaire