Étiquette : Lecture amère

Comment devenir un monstre – Jean Barbe

Comment devenir un monstre – Jean Barbe

J’ai acheté Comment devenir un monstre de Jean Barbe tout à fait par hasard à l’été 2017, pour le mouvement national Le 12 août j’achète un livre québécois. Je souhaitais repartir avec trois livres très différents que je ne connaissais pas. Son titre m’a tout simplement […]

L’Écosse, le pays des aventures

L’Écosse, le pays des aventures

J’ai l’impression que l’Écosse est un pays sous-estimé et, pourtant, c’est l’un des endroits où j’ai vu les plus beaux panoramas de ma vie! Il est certain que ce n’est pas l’endroit idéal pour se faire griller au soleil, car la température est tellement changeante : […]

Le libraire – Gérard Bessette

Le libraire – Gérard Bessette

Êtes-vous de ces personnes qui n’aimaient pas les lectures obligatoires à l’école? De mon côté, la plupart du temps, ces lectures me laissaient indifférente : je ne crois pas avoir déjà détesté une de ces lectures, mais elles ne m’ont pas marquée non plus, car je […]

L’appel de la forêt – Jack London

L’appel de la forêt – Jack London

Ce livre-là, ça fait un an que je l’ai lu. Au retour de mon échange étudiant en Belgique, j’étais enthousiaste de retrouver nos chers hivers québécois. Oui, la neige pose parfois des désagréments, mais je suis prête à parier que la majorité des Québécois pesterait […]

Bel-Ami – Guy de Maupassant

Bel-Ami – Guy de Maupassant

Lors de mon échange étudiant en Belgique en 2016, j’ai suivi un cours particulièrement intéressant sur les représentations du journalisme dans la culture populaire. Il va s’en dire que la littérature utilise abondamment le personnage du journaliste-reporter pour faire avancer plus facilement les intrigues. Grâce […]

L’orangeraie – Larry Tremblay

L’orangeraie – Larry Tremblay

L’orangeraie est l’un de ces livres pour lesquels je n’avais juste aucune attente. J’ai acheté le roman sans même lire la quatrième de couverture dans une petite librairie indépendante qui l’avait identifié comme un « coup de cœur ». La seule chose que je savais, c’est qu’à […]