Retour sur mes lectures du Cold Winter Challenge 2017

Je suis heureuse d’avoir réussi ce tout premier défi de lecture. Sur un thème pareil, ça ne pouvait que me motiver et me plaire! Si vous n’avez pas lu mon article de présentation du Cold Winter Challenge, cliquez ici. Dans cet article-ci, je vous donne un très court avis sur chacun des livres lus dans ce challenge au court des deux derniers mois.

 

 

1. Le crime de l’Orient Express d’Agatha Christie

J’ai lu ce roman policier en premier, car j’aurais voulu aller voir le film par la suite (malheureusement, il n’était plus au cinéma de ma ville lorsque j’ai voulu y aller durant le temps des Fêtes). Cela a été une lecture fort plaisante comme tous les autres romans que j’ai lus de cette auteure. Comme toujours, on se prend au jeu à essayer de découvrir le meurtrier, mais l’écrivaine nous étonne chaque fois par une conclusion sensationnelle qui tient malgré tout la route. Vraiment, celui-ci m’a particulièrement impressionné. Je le recommande vivement!

 

2. Le temps des réjouissances : Dix récits de Noël (Collectif)

J’ai beaucoup aimé ce petit recueil. Je le possède depuis mes 12 ans et je ne l’avais encore jamais lu. Je crois qu’à l’époque, je l’aurais encore plus apprécié qu’aujourd’hui étant donné que les personnages féminins ont à peu près cet âge : je me serais probablement mieux identifiée à elles. N’empêche que j’ai beaucoup appris sur les différentes traditions des gens qui quittaient leurs pays pour venir peupler le Canada des années 1 600 à 1 900. J’ai aussi appris sur leur mode de vie et les façons dont ils se débrouillaient pour survivre durant les hivers arides. L’écriture est douce et insouciante, malgré les difficultés vécues, car elles sont contées par des enfants. Bref, ce recueil de récits était agréable à lire.

 

3. Santa d’Hélène Vachon

Ouf, celui-là, je dois l’avouer, j’avais de bonnes attentes et il m’a terriblement déçu. Le style d’écriture ne correspondait pas du tout à mes goûts personnels : il y avait des métaphores et comparaisons bizarres par-dessus métaphores et comparaisons bizarres dans presque toutes les phrases! J’imagine que la plupart était censée être drôle, mais pour ma part, j’ai trouvé qu’elles étaient difficiles à comprendre, qu’elles alourdissaient le texte et qu’elles me faisaient perdre le fil de l’histoire. Histoire qui, d’ailleurs, ne m’a pas épaté. J’ai failli abandonné le roman à plusieurs reprises, mais je ne l’ai pas fait, car ça aurait été un échec pour moi dans mon défi hivernal. Par contre, dans un autre contexte, je l’aurais mis de côté sans hésiter.

 

4. Le Noël de Marguerite d’India Desjardins et de Pascal Blanchet

Voilà un livre d’histoire qui a su me remettre de ma déception précédente! Je n’avais pas lu le résumé en 4e de couverture, car je voulais me garder la surprise et découvrir ce qui allait être abordé dans le récit pendant ma lecture… et j’ai été conquise. Maintenant qu’il ne me reste qu’une grand-mère, ce conte m’a particulièrement parlé. Sans être réprobateur, il nous parle de vieillesse et de solitude sous un angle que je n’aurais pas deviné. Je comprends maintenant pourquoi il a gagné tant de prix! En décembre prochain, n’hésitez pas à vous le procurer.

 

5. L’homme hanté et le pacte du fantôme de Charles Dickens

Cette lecture ne sera pas la plus marquante du défi. J’ai bien apprécié découvrir un nouveau conte de Noël de Dickens, mais de mon point de vue, il y avait quelques éléments de l’histoire qui ne tenaient pas la route et cela m’agaçait un peu. Même si je trouvais le récit intéressant et que j’avais hâte de savoir la conclusion de l’histoire, j’ai trouvé qu’il me manquait un « je ne sais quoi » pour être satisfaite. Pour les personnes n’aimant pas les phrases qui font deux pages, à éviter! Moi, ça me fait bien rire, mais c’est sûr que ça peut parfois être un peu mêlant.

 

6. Le poids de la neige de Christian Guay-Poliquin

Là, on jase. Je suis vraiment heureuse d’avoir terminé mon défi avec celui-ci. Il s’agit de mon premier coup de cœur pour l’année 2018. En raison de toutes les éloges à son sujet, j’ai eu un peu peur de le lire, car je ne voulais pas décevoir mes attentes. Au contraire, j’ai été émerveillée par la beauté de l’écriture. Elle est simple, douce, poétique et tellement imagée. Je crois que c’est la première fois que je lis du « nature writing » et c’est pour moi une belle découverte. Pour les personnes n’aimant pas les descriptions, je crois que vous pourriez trouver ce roman un peu long. De mon côté, je trouve que les descriptions sont ce qui est le plus amusant à écrire et le plus fascinant à lire. Trouver les mots justes pour décrire un paysage tellement clairement que tu es capable de l’imaginer dans ta tête à la perfection, c’est tout un travail. Outre les descriptions, j’ai adoré l’intrigue dans laquelle les personnages sont forcés à la survie. À la fin du livre, on a toutefois l’impression qu’il y aura une suite, car l’histoire n’est pas vraiment aboutie. Vivement un autre tome!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *