Orgueil et préjugés – Jane Austen

Cela fait déjà 200 ans cette année que la célèbre écrivaine anglaise Jane Austen est décédée. Cette femme des temps modernes m’a toujours beaucoup intriguée et j’admire depuis que je suis toute jeune son œuvre littéraire. Bien que je ne comprenais pas toutes les finesses de sa plume à l’âge de 12 ans, je peux affirmer que Orgueil et préjugés, publié en 1813, est un roman que je pourrais lire et relire et toujours saisir de nouvelles subtilités.

 

Orgueil et préjugés - Jane Austen
Jane Austen L’intégrale illustrée , AUSTEN, JANE © CARACTERE 2014

 

L’HISTOIRE EN BREF

Elizabeth Bennet, jeune femme intelligente et célibataire, vit dans un petit village du comté de Hertfordshire en Angleterre en compagnie de ses parents et de ses quatre sœurs « sottes et ignorantes comme toutes les jeunes filles » selon M. Bennet, son père. Pour lui, seule sa deuxième fille, Lizzy, comme il l’appelle affectueusement, a un peu plus d’esprit que les autres. Mme Bennet, quant à elle, ne songe qu’à marier ses filles pour assurer leur avenir et leur sécurité matérielle. Or, Elizabeth est déterminée à se marier que lorsqu’elle sera persuadée que cela lui apportera du bonheur.

 

MON AVIS EN QUELQUES POINTS

  • Il s’agit d’un roman très féministe pour l’époque, ce que j’ai tout simplement adoré. En fait, Elizabeth Bennet, le personnage principal, est très ironique concernant l’habitude de marier les jeunes femmes le plus rapidement possible. Elle veut être considérée comme une personne à part entière et non comme la propriété de quelqu’un avant tout. Jane Austen, l’écrivaine, ne s’est elle-même jamais mariée.
  • Elizabeth est tout simplement un personnage féminin très fort de la littérature. Elle est cultivée et elle veut se faire sa propre opinion sur tout. Elle a du tac et est très peu intimidée par le rang social des personnes qu’elle rencontre. La jeune fille de douze ans que j’étais l’admirait beaucoup et je l’admire toujours une dizaine d’années plus tard! Une femme qui n’a pas peur de ce que les autres pensent et qui préfère être seule au lieu d’être mal accompagnée, c’est un apprentissage qui, encore aujourd’hui, semble difficile pour beaucoup.
  • L’écrivaine est reconnue pour son humour débordant et son ton enjoué dans la narration de ses histoires. Sa réputation n’est plus à faire après 200 ans! Toutefois, je dois mentionner que son ironie n’est pas toujours facile à déceler en raison d’une façon d’écrire propre à une époque antérieure à la nôtre. Cela reste que j’adore sa plume!
  • Orgueil et préjugés est tout simplement du bonbon, une lecture sucrée. On a l’impression de voyager dans le temps et dans l’espace. On accompagne Elizabeth dans ses grandes marches et elle nous fait voir du pays. Elle nous fait rêver de grands châteaux et de belles toilettes. C’est à la fois divertissant, drôle et léger avec de la romance très bien dosée.

 

MES CITATIONS FAVORITES

« C’est une vérité universellement reconnue qu’un célibataire pourvu d’une belle fortune doit avoir envie de se marier, et, si peu que l’on sache de son sentiment à cet égard, lorsqu’il arrive dans une nouvelle résidence, cette idée est si bien fixée dans l’esprit de ses voisins qu’ils le considèrent sur-le-champ comme la propriété légitime de l’une ou l’autre de leurs filles. » (p. 191)

« Ceux qui ne changent jamais d’opinion doivent naturellement veiller à juger du premier coup sans se tromper. » (p.227)

« Depuis le commencement, je pourrais dire dès le premier instant où je vous ai vu, j’ai été frappée par votre fierté, votre orgueil et votre mépris égoïste de sentiments d’autrui. Il n’y avait pas un mois que je vous connaissais et déjà je sentais que vous étiez le dernier homme du monde que je consentirais à épouser. » (p.264)

 

MA NOTE



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *