Nos héroïnes – Anaïs Barbeau-Lavalette et Mathilde Cinq-Mars

Après Histoires du soir pour filles rebelles d’Elena Favilli et Francesca Cavallo ainsi que Culottées : des femmes qui ne font ce qu’elles veulent de Pénélope Bagieu, j’attendais avec impatience le moment qu’arriverait sur les tablettes des librairies un album similaire, mais 100 % made in Quebec. C’est avec une immense joie que j’ai accueilli Nos héroïnes, car je faisais entièrement confiance à Anaïs Barbeau-Lavalette, grâce à sa réputation dans le paysage culturel du Québec, et à Mathilde Cinq-Mars dont j’admire la sensibilité de ses illustrations depuis le roman graphique Le dernier mot.

 

Nos héroïnes d'Anaïs Barbeau-Lavalette et Mathilde Cinq-Mars
Nos héroïnes : 40 portraits de femmes québécoises, BARBEAU-LAVALETTE, ANAÏS * CINQ-MARS, MATHILDE © MARCHAND DE FEUILLES 2018

 

L’HISTOIRE EN BREF

Cet album jeunesse retrace l’histoire de 40 pionnières qui ont laissé leur marque dans notre culture, nos connaissances et nos lois. Elles ont tissé le visage du Québec d’aujourd’hui, par leurs revendications, leur talent, leur intelligence et leur courage, et ont laissé un héritage riche de sens pour toutes les femmes. Trop souvent oubliées ou mises de côté, elles seront dorénavant gravées dans nos mémoires.

 

MON AVIS EN QUELQUES POINTS

  • D’abord, je ne peux passer à côté de la beauté du livre. Visuellement, il est absolument sublime. La couverture brillamment choisie déborde de sens; les pages de garde, comme des tapisseries sur les murs d’une chambre, nous donne l’impression d’entrer dans un jardin secret; les douces couleurs de chaque portrait montre qu’on a besoin de plus d’une seule couleur (en l’occurrence, le rose…) pour illustrer la nature et le caractère des femmes. Chaque détail a été pensé et cela fait de cet album un bonbon pour les yeux et un baume pour le cœur.
  • Que dire des textes? Ils sont émouvants tellement ils sont empreints de tendresse. J’ai beaucoup aimé la façon de conter les histoires de ces pionnières. L’auteure a pris plusieurs libertés pour rendre les personnages plus proches des enfants. J’ai trouvé cela très bien fait! Le ton un peu insouciant, léger, fait bien passer des histoires parfois plus rudes.
  • J’aime beaucoup aussi les femmes choisies. Il y a une belle diversité de profils et une place de choix pour les femmes autochtones. J’aurais été déçue si elles avaient été oubliées, car cet album permet de rattraper une partie des fautes passées et, malheureusement, beaucoup de fautes ont été commises à l’encontre des Premières Nations. Je suis heureuse aussi d’avoir connu des personnalités dont je n’avais jamais entendu parler ou que j’avais oubliées.
  • Je recommande absolument cet album autant pour les petits que pour les grands. Cette lecture sucrée restera à jamais dans ma bibliothèque. Je le ressortirai souvent et le ferai lire à coup sûr à mes futurs neveux et nièces.

 

MA NOTE

Lecture sucréeLecture sucréeLecture sucréeLecture sucrée

Lecture sucrée



Laisser un commentaire