Livre audio : ma première expérience

Dernièrement, j’ai vécu ma première expérience avec un livre audio en tant qu’adulte. Parce que, oui, j’en ai écouté des dizaines, enfant, et je me souviens d’ailleurs précisément de la collection des contes illustrés de Peralt Montagut Éditions avec, entre autres, l’album Poule-Poulette.

 

Parenthèse : quelqu’un d’autre se souvient de Poule-Poulette, Cocorico-Coq, Cane-Cancanante, Oie-Oiseuse, Dindon-Dindonnant et Renard-Roublard qui marchèrent, marchèrent, marchèrent pour aller dire au roi que le ciel leur tombait sur la tête? Ces noms me font toujours autant rire, mais c’est peut-être juste une anecdote de famille…

 

Revenons-en au sujet de cet article. Je trouvais étrange d’écouter une histoire lue par quelqu’un d’autre que je ne pouvais voir, comme quand j’étais petite. La seule différence, c’est que maintenant, c’est de la littérature. D’un autre côté, quelle est la différence entre écouter une histoire, de la musique ou un balado? J’en ai convenu que je ne pouvais avoir une opinion sans l’avoir essayé.

 

Livre audio : ma première expérience

 

Le moment opportun est arrivé de lui-même lorsque j’ai reçu une chirurgie au laser pour corriger ma myopie. Je devais alors garder les yeux fermés pendant les 24 heures suivant ladite chirurgie. Même si je suis une personne qui aime relaxer et prendre du temps pour soi, j’appréhendais ces 24 heures sans divertissement. Je réalisais un peu plus chaque jour à quel point nous sommes stimulés par tout ce qui nous entoure. Je réalisais aussi que je suis beaucoup plus visuelle qu’auditive. L’idée d’écouter une histoire pendant plusieurs longues heures ne m’apparaissait pas exactement comme le divertissement idéal, mais puisque je n’avais d’autre choix, je m’y suis résigné.

 

Donc, un peu d’avance, j’ai choisi le livre que j’allais écouter pour me divertir. Je suis allée sur le site de ICI Radio-Canada Première qui offre un large éventail de livres audio aussi disponible dans l’application Balados pour iPhone. Mon choix s’est porté sur À toi de Kim Thúy et Pascal Janovjak. Pour moi, un Kim Thúy ne pouvait qu’être une valeur sûre, peu importe si j’appréciais l’expérience du livre audio ou non, puisque j’avais beaucoup aimé son roman Ru qui a fait l’objet d’une chronique sur le blogue.

 

À toi de Kim Thuy et Pascal Janovjak
À toi , THUY, KIM et JANOVJAK, PASCAL
© LIBRE EXPRESSION 2011

 

Le moment venu, je ne sais pas à quoi je m’attendais, mais certainement pas à ça! Quelle agréable surprise! Je ne sais pas si je suis tout simplement tombée sur le bon livre au bon moment ou si c’est vraiment l’audio qui m’a permis de vivre une expérience augmentée, mais j’ai énormément apprécié mon écoute. La narration, réalisée par l’écrivaine et l’écrivain eux-mêmes, est certainement un facteur important de mon appréciation. Personne n’aurait pu se montrer mieux placés qu’eux pour interpréter leur texte. Les mots, justes et doux, sonnaient comme une mélodie à mes oreilles tant l’intonation, le ton et les silences étaient ressentis et harmonieux. C’était une lecture reposante qui a éveillé mes sens et mon imagination.

 

Bref, après cela, je ne me montre plus aussi réticente à retenter l’expérience. Par contre, un petit problème me fait encore hésiter à en écouter plus souvent. Puisque je ne suis pas très auditive, je tends à oublier les sons ou la musique autour de moi, à moins que je sois bien concentrée sur ceux-ci. Or, je ne peux pas me permettre d’écouter d’une oreille distraite un livre audio sinon je manquerais de grands pans de l’histoire, et je ne suis pas non plus du genre à écouter quelque chose sans ne rien faire d’autre comme c’était le cas exceptionnellement à la suite de ma chirurgie. Donc, pour moi, le livre audio ne remplacera jamais le livre papier qui stimule davantage mon côté visuel dominant.

 

Et vous, quel est votre avis à propos des livres audio? Quand en écoutez-vous?



Laisser un commentaire