Acquisitions littéraires – Octobre à décembre 2017

Janvier est maintenant bien entamé et je suis manifestement en retard pour ce « book haul » qui répertorie mes achats et mes réceptions de livres pour les mois d’octobre à décembre 2017. Je dois tout de même publier cet article avant d’en accumuler trop. De toute façon, il est déjà bien assez long ainsi. Pour éviter qu’il ne soit interminable à lire, mes nouvelles acquisitions littéraires seront classées dans différentes catégories : le Salon du livre de l’Estrie, la foire du livre du Club Rotary, les emprunts et les réceptions, le Cold Winter Challenge, la Lecture en cadeau et les cadeaux de Noël.

 

Acquisitions littéraires - Octobre à décembre 2017

 

1. Le Salon du livre de l’Estrie

Durant le mois d’octobre s’est déroulé le Salon du livre de l’Estrie lors duquel j’ai été bien raisonnable : je n’ai même pas acheté de nouveautés de 2017! Eh non! On dirait que j’avais trop entendu parlé de plusieurs livres de la « rentrée littéraire » et que j’avais le goût de sortir de cet engouement. Mon choix s’est donc posé sur trois livres québécois que je n’avais jamais entendu parler : Sous la ceinture : unis contre la culture du viol, un collectif polyforme sous la direction de Nancy B.-Pilon, Au péril de la mer de Dominique Fortier et Santa de Hélène Vachon (que j’ai lu pour mon défi hivernal).

2. La foire du livre du Club Rotary

Depuis une quarantaine d’années, le Club Rotary recueille des centaines et des centaines de livres usagés durant l’année et les vendent pour une bouchée de pain lors de cet événement automnal. Les profits amassés sont remis à une trentaine d’organismes de la région. Pour ma part, je me suis procurée deux romans soit L’Assommoir de Émile Zola, un classique de la littérature française, et Un ange cornu avec des ailes de tôle de Michel Tremblay, un classique de la littérature québécoise.

3. Les emprunts et les réceptions

Au début de l’automne dernier, sur ma page Facebook, plusieurs personnes m’avaient recommandé de lire du Patrick Sénécal, un auteur de thriller québécois, pour me mettre dans l’ambiance glauque de l’Halloween. Je dois avouer que je suis une grande peureuse et que je n’apprécie pas particulièrement avoir peur lorsque je visionne un film ou lorsque je lis. Néanmoins, la sœur de mon copain m’a prêté Le Passager, alors je n’ai pas d’autre choix que d’essayer un jour... Pour ce qui est de la réception du mois d’octobre, il s’agit bien sûr de noms fictifs d’Olivier Sylvestre que j’ai lu dans le cadre de ma collaboration avec le webzine La Recrue. Pour lire ma chronique au sujet du recueil, cliquez ici.

4. Le Cold Winter Challenge

Je n’expliquerai pas davantage ce qu’est ce défi hivernal, car j’en ai fait un article au mois de décembre dernier que vous pouvez lire juste ici. Bientôt, je pourrai écrire un article sur mes avis de chacune de ces lectures, qu’en dites-vous?

5. La lecture en cadeau

Durant le mois de décembre, j’ai décidé de mon propre chef de faire la promotion d’un programme que j’aime beaucoup, car il vient en aide aux jeunes enfants québécois de milieux défavorisés : il s’agit du programme la Lecture en cadeau de la Fondation pour l’alphabétisation. J’en ai glissé un mot dans cet article-ci, sur ma page Facebook et sur Instagram. De mon côté, j’ai bien entendu participé à la cause et j’ai offert le recueil Histoires du soir pour filles rebelles sous la direction de Francesca Cavallo et Elena Favilli. Comme j’avais adoré la bande-dessinée Culottées : Des femmes qui ne font ce qu’elles veulent de Pénélope Bagieu et que le livre acheté pour le programme ressemble un peu celui-ci, j’ai décidé de me l’acheter également.

Histoire du soir pour filles rebelles, collectif

6. Les cadeaux de Noël

J’ai reçu trois livres en cadeau pour Noël cette année. De mon copain, j’ai eu le coffret de Noël du Fil rouge et, à l’intérieur, il y avait le superbe roman graphique Le Dernier Mot de Caroline Roy-Elément et Mathilde Cinq-Mars. Les parents de mon copain m’ont donné La servante écarlate de Margaret Atwood, un roman qui pique ma curiosité depuis quelques années déjà et que je veux lire avant d’en regarder la série télévisée. Enfin, le dernier mais non le moindre, Les aventures de Sherlock Holmes, L’intégrale des nouvelles de Arthur Conan Doyle m’a été offert mes parents. Depuis que j’ai visité Londres et que je suis allée au 221 Baker Street, je ne cesse de vouloir découvrir l’auteur et son personnage de renommée internationale. Un de mes objectifs de 2018 est d’ailleurs de lire au moins une nouvelle de cet énorme recueil cette année.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *