Acquisitions littéraires – Juin à août 2018

Même si je n’ai pas lu beaucoup cet été, j’ai quand même trouvé le tour de faire gonfler ma pile de livres en attente. Est-ce en raison de l’achat récent de ma toute première bibliothèque? C’est probable. Est-ce pour me faire des réserves pour l’automne, la saison cocooning par excellence, la saison parfaite pour lire? Ça aussi, c’est plausible. Peu importe la raison, je vous présente cette semaine mes acquisitions littéraires de juin à août 2018.

 

 

LES PRÊTS

Une des meilleures façons de découvrir de nouvelles lectures à faible coût (financier et environnemental) est d’emprunter des livres à son entourage. Personnellement, quand je vais chez des amis, je ne peux m’empêcher de reluquer le contenu de leur bibliothèque. Un ami m’a donc gentiment recommandé et prêté, lors de ma visite chez lui, La ballade de l’impossible de Haruki Murakami ainsi que L’été d’Albert Camus. Bien sûr, je lui ai assuré que je les lui rendrai… mais pas avant quelques mois. Oups!

La ballade de l’impossible
 MURAKAMI, HARUKI
© 10-18 2011

L’été
CAMUS, ALBERT
© GALLIMARD 2006

LES DONS

Une autre manière de garnir sa bibliothèque à moindre coût est de répéter à tout le monde autour de soi que les livres à donner nous intéresse. Plus le message est répété, plus les personnes de notre entourage penseront rapidement à nous lorsqu’elles feront le ménage de leurs tablettes. J’ai donc reçu de la part de ma mère et de ma grand-mère les romans suivants :

Ces enfants de ma vie
ROY, GABRIELLE
© BORÉAL 1993

L’amante de Molière
DUQUETTE, CHRISTIANE
© LES ÉDITEURS RÉUNIS 2017

La perle de Cartier
CHEVALIER, HENRI-ÉMILE
© LES ÉDITEURS RÉUNIS 2017

LES ACHATS

Au début de l’été, j’avais envie de lire quelque chose de léger. En voyant les livres de Valérie Chevalier à très petits prix sur iBooks, j’ai décidé de leur laissé une chance… finalement, ça n’a pas du tout fonctionné pour moi, mais j’imagine qu’il fallait que je les essaie un jour étant donné tous les bons mots entendus à leur sujet! La chick-lit, ce n’est juste pas pour moi, je pense. Sur une autre note, j’ai opté, lors de l’événement « Le 12 août, j’achète un livre québécois », le roman Le fil des kilomètres de Christian Guay-Poliquin. Je l'ai lu pendant mon roadtrip en Nouvelle-Écosse (concept la fille!). J’ai bien aimé, mais j’ai préféré de loin le tome suivant, soit Le poids de la neige.

La théorie du drap contour
CHEVALIER, VALÉRIE
© HURTUBISE 2016

Les petites tempêtes
CHEVALIER, VALÉRIE
© HURTUBISE 2017

Le fil des kilomètres
GUAY-POLIQUIN, CHRISTIAN
© LA PEUPLADE 2013



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *