5 lectures étranges pour l’automne

J’ai déjà écrit dans mon article Lire en automne que la littérature d’épouvante n’est pas trop ma tasse de thé. Je suis beaucoup trop peureuse! J’anticipe trop (j’ai peur d’avoir peur!) et le stress devient insoutenable. De plus, puisque je lis généralement le soir dans le but de mettre mon cerveau à off, ce n’est pas trop une bonne idée de me mettre sur les nerfs juste avant de me coucher. Malgré tout, cette année, j’ai eu envie de me mettre au défi et de me concocter une pile à lire de 5 livres pour m’installer tranquillement dans une ambiance mystérieuse ou étrange en prévision de la fête d’Halloween. Voici donc un résumé et un avis express pour chacune de ces lectures qui m’ont sortie (parfois, légèrement, d’autres fois, beaucoup) de ma zone de confort.

 

5 lectures étranges d'automne

1. 10 JOURS DANS UN ASILE DE NELLIE BLY

Une collègue m’a prêté ce reportage de Nellie Bly, une journaliste qui travaillait au New York World de Joseph Pulitzer à la fin des années 1 800. Il s’est lu d’une traite tellement il est palpitant! De plus, il est court et le style d’écriture est accessible. Ce reportage retrace toutes les étapes de l’internement de Nellie Bly dans l’asile pour femmes Blackwells Island Hospital. Elle a joué la folie et a dupé les autorités dans le but de faire la lumière sur les conditions de vie abominable des patientes. Vraiment, elle n’avait pas froid aux yeux. Je recommande cette lecture!

2. LE CHIEN DES BASKERVILLE DE ARTHUR CONAN DOYLE

Quoi de mieux que de ressortir le bon vieux Sherlock Holmes pour bien nous mettre dans l’ambiance étrange de la période l’Halloween? En effet, j’ai téléchargé ce court roman d’Arthur Conan Doyle sur ma tablette électronique. Et comme d’habitude, j’ai été ravie! Il s’agit de l’une des aventures de Sherlock les plus connues et avec raison : son côté sinistre, gothique, qui frôle le fantastique, la rend plus captivante que les autres qui restent beaucoup plus dans le réalisme. Les superstitions bien ancrées dans les mœurs font douter les personnages d’une explication logique possible. L’intrigue raconte que Sir Charles Baskerville est mort sur son domaine à cause d’un chien fantôme gigantesque, une malédiction qui poursuivrait la famille Baskerville depuis des générations. Sherlock Holmes et son acolyte, le docteur Watson, iront donc enquêter sur cette mort étrange. Ça donne envie d’en lire plus, non?

3. FRANKENSTEIN OU LE PROMÉTHÉ MODERNE DE MARY SHELLEY

Ensuite, je me suis lancée dans ce classique des romans gothiques sans aucune attente, car je n’avais aucune idée de l’histoire, même si, comme tout le monde, j’en connaissais le titre. Alors là, je dois l’avouer, le gothique me sort vraiment de ma zone de confort et ce roman n’a pas fait exception. Il raconte la vie d’un scientifique solitaire qui, en allant trop loin dans ses expérimentations, réussit à donner la vie à un corps fabriqué de ses propres mains. Cette découverte, dont il doit garder le monstrueux secret, bouleversera sa vie à jamais. Résumé intriguant, n’est-ce pas? Pour ma part, malgré les promesses de ce roman, j’ai eu beaucoup de difficulté à m’accrocher à la narration. Au suivant!

4. IL NE FAUT PAS PARLER DANS L’ASCENCEUR DE MARTIN MICHAUD

Après tout ça, il fallait bien intégrer du contemporain dans cette liste! Je suis donc passée à ce roman policier qu’une amie m’a donné il y a quelques mois. Il s’agit du premier tome de la série Victor Lessard. L’histoire est celle d’une femme au passé trouble qui, quelques heures après un accident, se réveille d’un coma et part à la recherche d’un homme qu’elle ne connaît pas. En parallèle, on suit l’enquêteur dans une course contre la montre pour attraper un meurtrier dont le mobile des crimes commis reste impénétrable. En ce qui concerne mon avis sur cette lecture, je suis mitigée. L’intrigue est prenante, c’est pourquoi j’ai terminé le roman. Par contre, les personnages (ils ont tous un passé douloureux), la construction du livre (la narration couvre beaucoup trop de personnages à mon goût) et le style d’écriture (difficile à suivre par bout) ne m’ont pas accrochée. De plus, certaines descriptions étaient un peu trop précises pour mon cœur fragile, j’ai donc sauté des lignes à quelques reprises. Bref, malgré cela, je vais donner une autre chance à l’auteur, car je possède le deuxième tome dans ma bibliothèque. À suivre!

5. CONTES DE FÉES DES FRÈRES GRIMM

Nous connaissons toutes et tous les contes de Cendrillon, du petit chaperon rouge, de Hansel et Gretel et de Raiponce. Mais connaissons-nous les versions plus sinistres des frères Grimm? J’ai cru que le mois d’octobre était un bon moment pour entreprendre la lecture de ces contes dans leur version originale. Je peux vous affirmer qu’ils ne sont pas aussi appropriés pour les enfants! [Attention aux spoilers] *Saviez-vous, par exemple, que les méchantes belles-sœurs de Cendrillon se coupent chacune un bout de pied pour qu’elles puissent enfiler la chaussure? Et que les pigeons qui ont aidé Cendrillon (des pigeons, pas des souris) à aller au bal leur crèvent les yeux à la fin?* J’ai vraiment apprécié découvrir ces quelques contes merveilleux issus du folklore allemand. Je vais décidément en lire d’autres puisque j’ai l’intégrale dans ma bibliothèque. Je recommande!

Voilà! J’espère que mes 5 lectures étranges pour l’automne vous inspireront pour vos futures lectures de septembre et d’octobre dans les années à venir. Maintenant, je vais de ce pas concocter ma pile à lire pour mon défi hivernal annuel! J’ai tellement hâte!



Laisser un commentaire